Le cours d’éducation musicale et la salle B10

Le cours d’éducation musicale et la salle B10 post thumbnail image

La salle de musique est une salle qui n’est pas comme les autres. Pour commencer, elle n’a pas de tables, comme il y en a pourtant dans toutes les autres salles du Collège du Parc. Elle possède des pupitres, comme pour les musiciens d’un orchestre. Les chaises sont toutes disposées sous la forme d’un grand « U », et dedans, il y a plein de matériel informatique et d’instruments de musique.

Si on regarde le plafond, il y a deux micros accrochés pour pouvoir enregistrer les productions artistiques des élèves. Il y en a d’autres, sur des pieds, pour les élèves solistes. Ensuite, il y des instruments un peu partout : une batterie qui est à elle seule un ensemble de 8 instruments de percussions, un piano numérique, trois autres claviers, des darboukas, un tambour d’aisselle africain, des lames (métallophones, xylophones…), des cococicos africains, une caisse en bois, des boomwhackers, et plein d’autres petites percussions encore.

Tous ces instruments, on les utilisera dans les cours d’éducation musicale au fil des ans et des apprentissages, petit à petit. Mais il n’y aura pas que ça : notre corps à lui seul est un instrument de musique qui est capable de rendre des sons percussifs avec la voix (beat-box) ou en frappant, claquant ou remuant certaines parties.

Il y a aussi un ordinateur (non, il y en a même deux…). Il est relié à la table de mixage, elle même reliée à deux haut-parleurs qui permettent d’amplifier le son. La plupart des cours sont pilotés par les élèves, à l’aide d’une souris sans fil, car les cours sont projetés par le vidéoprojecteur sur un écran ou sur le tableau blanc.

Mais tout ça, ça ne nous dit pas ce qu’on fait, concrètement, dans un cours d’éducation musicale. On chante, on pratique des instruments de musique, on écoute de la musique, on en pratique les principaux motifs musicaux, on fait des percussions vocales, des percussions corporelles, on analyse cette musique pour comprendre comment elle est faite, au fil de l’histoire de la musique et des formations instrumentales et vocales.

Le cours d’éducation musicale a pour premier but d’ouvrir l’esprit des collégiens qui passent dans cette salle. C’est pour cette raison que l’on étudie des musiques qui viennent du monde entier, et qui sont issues de toutes les périodes musicales (du Moyen-Age au 21ème siècle) et de toutes les formations (du soliste au grand ensemble). Plusieurs styles de musiques peuvent également être étudiés au cours des 4 années de collège : reggae, rap, musique religieuse, symphonie, rock, pop, concerti, sonates, west coast, chanson française, poèmes symphoniques, musiques profanes, ska, raï, musiques africaines ou cubaines, musiques de films, de séries, de publicités…

Puisqu’il n’y a qu’une heure de musique dans l’emploi du temps de la semaine, les élèves peuvent, s’ils le souhaitent, prolonger certains des apprentissages dans l’une des deux chorales de l’établissement (une pour les 6è/5è, l’autre pour les 4è/3è). Elles se déroulent entre 12h50 et 13h50 et sont bien évidemment totalement gratuites (service public oblige !). En plus de cela tous les trois ans M. Kappes, le professeur d’éducation musicale, organise une grande comédie musicale qui rassemble chorégraphes, techniciens sons, techniciens lumières, maquilleuses, habilleuses, coiffeuses et directeurs d’acteurs à L’Illiade pour un grand spectacle qui peut rassembler jusqu’à 1000 spectateurs !

D’autre part, M. Kappes a également crée un partenariat avec la salle de spectacle de L’Illiade. Ainsi, plusieurs formules d’abonnements sont proposés chaque année au mois de septembre aux collégiens afin de leur « ouvrir les oreilles » et leur faire découvrir plusieurs formes artistiques. Ces spectacles peuvent également se dérouler au Point d’Eau à Ostwal, à l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, à Pôle Sud, à la Salle Malraux de Geispolsheim, à l’Opéra National du Rhin, au Maillon ou à bien d’autres endroits encore, pour voir des spectacles de danse classique ou contemporaine, de musique moderne ou ancienne, de théâtre, de cirque, de slam ou encore pour découvrir de jeunes talents. Tout cela permet de travailler l’Histoire des Arts à travers plusieurs disciplines, et de manière ludique.


Bref, ça bouge pas mal en éducation musicale ! On y pratique plein de chants, d’instruments, on étudie des musiques, et, si on le veut bien, on peut faire plein d’autres activités encore à côté !

Pour voir la salle de musique du Collège du Parc (salle B10), voici quelques photos :

voici la salle vue du bureau de M. Kappes, avec au premier plan le piano et les pupitres autour…


la salle de musique vue d’une place d’élève : les hauts-parleurs, l’ordinateur, le tableau blanc, l’écran juste au-dessus, le piano numérique, la batterie, un synthétiseur, les poubelles de tri, une guitare, un vidéoprojecteur, un micro accroché au plafond et plein de photos et d’images en relation avec les cours…


…la même chose, vu de plus près !

L’arrière de la salle…et pour finir…


…une vue de la salle vide, sans chaise ni pupitre (ça, c’est pour quand on a besoin de beaucoup de place).

Belle journée à toi, ô visiteur qui as visionné cette page !

M. Kappes, professeur d’éducation musicale