Spectacle à L’Illiade – 27 & 28 janvier 2011

Dans le cadre des Abonnements à L’Illiade, un spectacle aura lieu cette semaine.

– pour les abonnements Curiosité (8 spectacles) et Passion (12 spectacles) : ce jeudi 27 janvier

– pour l’abonnement Découverte (4 spectacles) : ce vendredi 28 janvier.

Ce sera à 20h30 sur la Grande Scène.

Attention : respectez bien les dates qui vous ont été imposées en fonction de votre abonnement

Il s’agit de Marie Louise (par la Compagnie L’Eolienne), un spectacle mêlant le théâtre, le cirque et la danse, le tout en musique. Vous trouverez plus d’informations en cliquant ici.

Je vous y attendrai dès 20h pour vous donner vos billets. Ce spectacle durera 1h15. Vous pouvez dire à vos parents de vous rechercher vers 22h. N’hésitez pas à utiliser la liste des participants envoyée par Entéa (ou affichée au Collège) pour faire du co-voiturage ou du pédibus. Je vous rappelle les règles principales de cet abonnement :

– toute absence doit être signalée à M. Kappes dans la mesure du possible ;

– si vous offrez ou vendez votre place à un tiers, avertissez-en M. Kappes ;

– passé 20h20, vos places ne sont plus garanties. Elles pourront donc être vendues ou cédées à d’autres élèves ;

– toute absence donnera lieu à un appel à vos parents ;

– les déplacements jusqu’à L’Illiade et au retour de L’Illiade sont sous la responsabilité exclusive de vos parents.

M. Kappes

Résumé du spectacle :

Marie-Louise
Compagnie L’éolienne

Du nom de l’espace entre l’image et le cadre d’un tableau, Marie-Louise est une balade sensorielle et émotionnelle. Autour de tableaux surgissant sur grand écran comme une métaphore de la vie, de Jérôme Bosch à Edward Hopper, en passant par Miró et Egon Schiele, Marie-Louise s’attache à capter différents univers picturaux pour en explorer les résonances dans notre monde contemporain.
Résolument ancré dans un décloisonnement des formes artistiques, le spectacle s’articule autour de l’idée de l’incarnation : du corps et de ses liens. Se situant à la lisière des techniques chorégraphiques et circassiennes auxquelles il emprunte codes et langages, ce spectacle nous invite à une balade picturale rythmée par la danse et le cirque.

C’est en 1991 que la compagnie est créée. Initialement appelée « Carillon », ce n’est qu’en 1998 qu’elle prendra son nom définitif, « L’éolienne ». Sous l’impulsion de Florence Caillon, « L’éolienne » développe un rapport de plus en plus intime avec le public, alliant les arts du cirque et le mouvement dansé qu’elle nommera « cirque chorégraphié ». C’est ainsi que seront créés « Séquences », joué 250 fois en salle, puis « Uncabared », « Jardins d’Eden, provisoirement » et « Marie-Louise ».

« J’ai imaginé Marie-Louise comme une peinture du monde : avec des bouts d’image, des gros plans, des gestes, quelques rires…
Peindre un monde étrange. Peuplé d’êtres bizarres. De lumières crues, de contre-jours. De faux semblants, fragiles. Peindre l’Humain. Ses hésitations. Ses échecs. Ses espoirs. Son obstination. »
Florence Caillon

« Un jeu parfait dans une ambiance où l’art pictural, la danse et la musique forment un trio magique et fantasque. Une oeuvre surréaliste parfois, belle toujours, dans les errements apparents des danseurs. Florence Caillon donne à l’éolienne son mouvement d’inspiration moderne. »
Le Courrier de l’Ouest

Site officiel

Distribution
Ecriture, mise en mouvement : Florence Caillon
Accro-chorégraphies : Florence Caillon et Valentine Mathiez
Musiques originales : Xavier Demerliac et Florence Caillon
Création lumière : Dominique Maréchal et Gilles Mogis
Costumes : Flora Loyau
Avec : Arnaud Jamin, Sébastien Jolly, Valentine Mathiez, Marion Soyer, Guillaume V arin
Régisseur : Gilles Mogis assisté de Yannick Briand

L’Éolienne est une compagnie conventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Haute-Normandie, le Conseil Régional de Haute-Normandie et soutenue par le Conseil Général de Seine-Maritime.
Coproduction : Le Rive Gauche, scène conventionnée pour la danse, St-Etienne du Rouvray (76) et Le Grand Théâtre de Lorient (56)
Avec l’aide de : La DRAC, La Région Haute-Normandie, le Conseil Général de Seine-Maritime et l’ADAMI.
Avec le soutien de : Carré Magique de Lannion (22), La Gare de Fontenay le Comte (85) et La Passerelle de Mauléon (79).
Remerciements à Dominique Boivin, Robert Labaye, Paul Grenier, Le Théâtre Ephéméride et Zoé Maistre.

Leave a Reply